Résultats financiers de l'exercice 2005

Bénéfice net en hausse de 9,3 %

(Montréal, le 6 juin 2005) – Saputo inc. a dévoilé aujourd’hui ses résultats financiers pour l’exercice 2005, qui a pris fin le 31 mars 2005.

- Le bénéfice net s’est établi à 232,1 millions de dollars ou 2,23 $ (de base) par action, en hausse de 9,3 % par rapport à 212,4 millions de dollars ou 2,05 $ (de base) par action pour l’exercice 2004.

- Les revenus ont totalisé 3,883 milliards de dollars, en hausse de 313,0 millions de dollars ou 8,8 % par rapport à 3,570 milliards de dollars pour l’exercice 2004.

- Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) s’est établi à 407,8 millions de dollars, en hausse de 4,5 millions de dollars comparativement aux 403,3 millions de dollars de l’exercice 2004.

- Le BAIIA du secteur Produits laitiers canadien et autres a totalisé 244,2 millions de dollars, en hausse de 34,3 millions de dollars ou 16,3 %, comparativement à 209,9 millions de dollars pour l’exercice précédent. La marge de BAIIA de ce secteur a progressé, passant de 9,7 % lors de l’exercice précédent à 10,1 % pour l’exercice 2005. Durant l’exercice, ce secteur a connu des hausses de volumes dans toutes ses divisions. Le BAIIA pour l’exercice 2005 comprend un gain de 2,6 millions de dollars relatif à la disposition d’immobilisations destinées à la vente.

- Le BAIIA du secteur Produits laitiers américain a totalisé 137,0 millions de dollars, en baisse de 23,9 millions de dollars comparativement aux 160,9 millions de dollars affichés lors l’exercice 2004. Bien que le prix moyen du bloc par livre de fromage se soit avéré plus favorable, le secteur a été touché de façon défavorable par la relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de notre matière première, le lait.

- Le BAIIA du secteur Produits d’épicerie a été de 26,6 millions de dollars, en baisse de 5,9 millions de dollars comparativement à l’exercice précédent. La marge de BAIIA est passée de 19,4 % pour l’exercice 2004 à 16,7 % pour celui de 2005. Au cours de l’exercice, ce secteur a été affecté par des revenus moindres et des frais accrus au titre des régimes de retraite, des matières premières, de l’emballage et de la main-d’oeuvre.

- Les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement ont totalisé 305,3 millions de dollars au cours de l’exercice 2005, soit un montant légèrement plus élevé que les 301,3 millions de dollars de l’exercice 2004.

- Remboursement d’environ 113 millions de dollars de dette à long terme et d’emprunts bancaires, émission d’actions pour une contrepartie en espèces de 13,5 millions de dollars dans le cadre du régime d’options d’achat d’actions et versement de dividendes d’un montant de 59,5 millions de dollars.

Sommaire des résultats du quatrième trimestre
- Le bénéfice net a atteint 59,7 millions de dollars, soit une hausse de 1,6 million de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice 2004.

- Les revenus ont totalisé 916,8 millions de dollars, soit un recul de 3,1 % par rapport à 945,9 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette baisse est imputable à notre secteur Produits laitiers américain et à notre secteur Produits d’épicerie. Le raffermissement du dollar canadien a réduit les revenus d’environ 24 millions de dollars. Ce résultat a été partiellement neutralisé par un prix moyen accru du bloc par livre de fromage qui a contribué à accroître les revenus de 15 millions de dollars. Le secteur Produits d’épicerie a affiché une baisse d’environ 7 millions de dollars de ses revenus en raison principalement d’une diminution des volumes liée à l’augmentation des prix de vente implantée en février 2005 et de la fête de Pâques qui a eu lieu lors du quatrième trimestre et qui représente généralement une période de ralentissement pour le secteur. Les revenus du secteur Produits laitiers canadien et autres ont quelque peu diminué par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent, en raison principalement des volumes moindres relatifs à notre activité fromagère canadienne.

- Le BAIIA du quatrième trimestre a totalisé 103,3 millions de dollars, soit un recul de 3,3 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

- Le BAIIA de notre secteur Produits laitiers américain a baissé d’environ 13 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Le raffermissement du dollar canadien de même que la relation défavorable entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de notre matière première, le lait, sont les principaux facteurs ayant entraîné cette diminution.

- Le BAIIA de notre secteur Produits laitiers canadien et autres a augmenté d’environ 12 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La hausse s’explique par les bénéfices tirés des activités de rationalisation entreprises au cours de l’exercice précédent et pour lesquelles les résultats du quatrième trimestre de l’exercice 2004 incluaient un montant de 2,7 millions de dollars au titre des frais de rationalisation, des volumes de ventes accrus en particulier pour la catégorie des fromages de spécialité, des marges plus intéressantes réalisées au titre de nos activités en Argentine et d’un gain à la disposition d’immobilisations détenues aux fins de vente d’un montant de 2,6 millions de dollars.

- Le BAIIA du secteur Produits d’épicerie a diminué d’environ 2 millions de dollars en raison des revenus moindres et des frais accrus au titre des régimes de retraite, des matières premières, de l’emballage et de la main-d’oeuvre.

Perspectives
Bien que nous n’ayons effectué aucune acquisition d’entreprise au cours de l’exercice, nous avons néanmoins réalisé une croissance, et ce à plusieurs niveaux. C’est essentiellement la croissance organique qui nous a permis de générer un rendement des capitaux propres de 18,8 %. Notre vision en matière de développement englobe de nombreuses composantes, soit la croissance organique, la consolidation de notre position sur les marchés actuels, la croissance par acquisitions et la nécessité de préparer notre avenir en adaptant nos plans en conséquence.

Chacune de nos divisions s’est fixé des objectifs précis pour l’exercice 2006, qui devraient tous se traduire par une hausse des revenus, du BAIIA, des flux de trésorerie générés et du bénéfice net consolidé. Nous comptons principalement sur la croissance organique et l’amélioration de nos procédés et de notre efficacité pour assurer une croissance soutenue de notre rentabilité globale.

Au cours de l’exercice 2005, nous avons travaillé à l’acquisition de deux entreprises, ce dont nous avons fait l’annonce au cours des premiers mois de l’exercice 2006. Il ne fait aucun doute que la croissance de plus grande envergure de la Société se réalisera au moyen d’acquisitions et nous continuerons d’orienter continuellement nos efforts en ce sens. À tous les niveaux, notre croissance ne se fera jamais au détriment de notre rentabilité.

Notre situation financière est excellente et elle nous procure une très grande souplesse pour assurer notre développement au cours de l’exercice 2006 et des années futures. Nous sommes les seuls à pouvoir façonner notre avenir.

États financiers et rapport de gestion
Pour de l’information additionnelle relativement à l’exercice 2005 et au quatrième trimestre de l’exercice 2005, veuillez vous référez à nos états financiers consolidés vérifiés et les notes y afférentes et à notre rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 mars 2005. Ces documents peuvent être obtenus sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

Énoncés prévisionnels
Ce communiqué de presse contient l’analyse de la direction sur des énoncés prévisionnels. L’interprétation de cette analyse et de ces énoncés devrait être faite avec précaution puisque la direction fait souvent référence à des objectifs et à des stratégies qui comportent quelques risques et incertitudes. Étant donné la nature de nos affaires, les risques et les incertitudes qui y sont liés pourraient faire en sorte que les résultats soient réellement différents de ceux avancés dans de tels énoncés prévisionnels.

Dividendes
Le conseil d’administration de la Société a déclaré un dividende de 0,15 $ par action, payable le 7 juillet 2005 aux porteurs inscrits le 22 juin 2005. Ce dividende est lié au trimestre qui a pris fin le 31 mars 2005.

Conférence téléphonique
Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats de l’exercice 2005 aura lieu le lundi 6 juin 2005 à 13h30, heure de l’Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1 800 525-6384. Veuillez SVP signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel via Internet, veuillez vous rendre à l’adresse
http://events.onlinebroadcasting.com/saputo/060605/index.php?l=fr.

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu’à minuit le lundi 13 juin 2005. Pour accéder à la transmission de l’enregistrement, veuillez signaler le 1 800 374-8183, code d’accès 6664568. La conférence sera archivée sur le site Internet de Saputo à l’adresse www.saputo.com.

La Société
De solides fondations et un engagement envers l’excellence et la croissance sont les pierres d’assise qui ont permis à Saputo de devenir le plus grand transformateur laitier du Canada, l'un des plus importants producteurs de fromage en Amérique du Nord, le troisième transformateur laitier en importance de l’Argentine et le plus grand manufacturier de petits gâteaux du Canada. Fabriqués dans nos 46 usines réparties d’un bout à l’autre des Amériques, nos produits sont commercialisés sous des marques réputées telles que Saputo, Armstrong, Caron, Cayer, Kingsey, Dairyland, Baxter, Nutrilait, Stella, Frigo, Dragone, Treasure Cave, La Paulina, Ricrem et Vachon. Saputo inc. est une société ouverte dont les actions sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole SAP. Animés par la même passion qui pousse nos 8 500 employés à se dépasser jour après jour, nous allons continuer de façonner notre avenir avec le même succès. Visitez-nous à l’adresse www.saputo.com.

(1)Mesure de calcul des résultats non conforme aux principes comptables généralement reconnus
La Société évalue son rendement financier sur la base de son BAIIA qui est défini comme le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement. Le BAIIA n’est pas une mesure de rendement définie par les principes comptables généralement reconnus du Canada et, conséquemment, peut ne pas être comparable aux mesures similaires présentées par d’autres sociétés.

(2)Le « prix moyen du bloc » correspond au prix de vente moyen quotidien d’un bloc de fromage cheddar de 40 livres sur la Chicago Mercantile Exchange (CME), utilisé comme prix de base du fromage.

- 30 -

Claude Pinard
Vice-président, communications
(514) 328-3377